Philippe Pelletier: quand la géographie sert à faire la paix

Sources:

 

« La géographie sert à faire la guerre », comme l’avait proclamé un célèbre livre d’Yves Lacoste en 1976, certes, mais aussi à faire la paix, sous quatre conditions nous rappelle avec force Philipe Pelletier.

  • décrire les situations où des géographes contribuent à l’entente entre sociétés politiques rivales malgré les différends.
  • déconstruire les véritables enjeux économiques, écologiques, politiques et socio-culturels sans verser dans ce déclinisme qui constitue des armes géopolitiques corollaires aux rapports de force.
  • montrer que sous les discours catastrophistes sur l’environnement (climat, sécheresse, déforestations, désertification…) existent des enjeux qui relèvent de la géopolitique et de l’idéologique.
  • enfin, livrer ces informations et ces analyses aux individus et aux peuples pour désamorcer les tensions instrumentalisées (du type « choc des civilisations ») en rappelant que certains pays multi-lingues et multi-religieux vivent en paix.

 

Philippe Pelletier est géographe. Auteurs de nombreux ouvrages, ses travaux actuels portent sur les relations entre la géographie et l’écologie, sur Elisée Reclus et les géographies critiques.

 

Publicités

Enjeux libertaires pour le XXIe siècle par un anarchiste néophyte

Sources: https://librairie-publico.com/spip.php?article1862

Philippe_Corcuff_Enjeux-libertaires-pour-le-XXIe-siecle_2015_11_01

Ce livre identifie les enjeux intellectuels d’une nouvelle politique d’émancipation au XXIe siècle. L’auteur, anarchiste de fraîche date, s’inspire du patrimoine libertaire selon une approche iconoclaste, interrogeant tour à tour les auteurs critiques des XIXe et XXe siècles, avec la volonté de les actualiser et de les replacer dans les problématiques actuelles : Proudhon, Stirner, Marx, Bakounine, Luxemburg, Dewey, Levinas, Guérin, Debord, Gorz, Chomsky, Bourdieu, Boltanski, Michéa, Holloway, Onfray, les auteurs de la décroissance ou ceux du post-anarchisme. L’ouvrage conclue sur une réflexion quant à l’actualité d’une Fédération anarchiste aujourd’hui.

Sommaire

Introduction : Méthodologie pragmatique pour un anarchisme pragmatiste

Partie I : Le travail de la critique

1 – Autobiographie critique d’un anarchiste néophyte : parcours et errements d’un militant

2 – De la diabolisation des médias (Adorno, Debord, Chomsky, etc.) à une critique pragmatiquement radicale

3 – Questionnements écologistes, décroissance et pluralisme libertaire

4 – Questions de/à l’altermondialiste John Holloway

5 – Questions du/au « postanarchisme » de Michel Onfray

6 – Qui/quoi est responsable de la panade actuelle : la société, les autres ou moi ?

Partie II : Exploration de sentiers libertaires hérétiques

7 – Liberté et égalité : Bakounine rééquilibré par Proudhon

8 – Marx et les anarchistes : résonances partielles, liaisons iconoclastes, tensions

9 – Éclats libertaires hors de l’anarchisme : interférences entre Rosa Luxemburg, John Dewey et André Gorz

10 – Critique sociale, capitalisme, individualités et individualisme

11 – Apports de Michel Foucault à la boîte à outils libertaire

12 – La double hypothèse d’un anarchisme pragmatiste et d’une social-démocratie libertaire

En guise d’ouverture : Actualité d’une Fédération Anarchiste