Communiqué FA: Non aux bombardements turcs sur le canton d’Afrîn!

Depuis plus d’une semaine, l’armée turque ainsi que son aviation pilonnent le canton
d’Afrîn géré par les Kurdes, de la Fédération démocratique de Syrie du Nord faisant
partie du Rojava.

Après avoir promis de raser cette région, Erdogan n’hésite pas à employer des mercenaires et s’appuyer sur des groupes considérés comme terroristes par la
coalition internationale tel que «Hayat Ahrar al-Sharm» pour arriver à ses fins alors
qu’Afrîn est une zone de refuge qui a accueilli près de 400 000 personnes fuyant la guerre civile en Syrie.

Nous dénonçons et condamnons ces attaques turques contre les peuples
d’Afrîn, nous condamnons aussi le silence assourdissant des «grandes puissances» ainsi que la collaboration de l’Etat allemand fournisseur d’armes de la Turquie.
La Fédération Anarchiste apporte tout son soutien aux peuples d’Afrîn et à toutes celles et ceux qui résistent à l’oppression étatique en Turquie, au Kurdistan et ailleurs.

Que vive Afrîn, vive le Rojava!

https://www.federation-anarchiste.org/
ifa(A)federation-anarchiste.org

http://etincelle-noire.blogspot.co.il/2018/01/communique-non-aux-bombardements-turcs.html

Publicités

Manifestation de solidarité à Grenoble avec Afrin (Comme à Kobane, Afrin vaincra !)

solidarité kurdistanTract en soutien à Afrin au format PDF  afrin_2018_02_03

Associaton isèroise des amis des kurdes
Associaton isèroise des amis des kurdes

 

Solidarité avec la ville d'Afrin
Solidarité avec la ville d’Afrin

 

 

Présidente de l'association aiak
Présidente de l’association aiak

 

enco_merci

 

 

 

 

 

 

Liens:

Face à l’antisémitisme, solidarité et action

Après l’incendie de l’Hypercacher de Créteil, 3 ans jour pour jour  après l’attentat de l’Hypercacher de la porte de Vincennes, avec toute la symbolique haineuse que cela porte, l’agression d’un enfant de 8 ans portant une kippa à Sarcelles et d’une jeune femme portant l’uniforme d’une école privée juive s’ajoutent à une continuité d’actes antisémites intolérables et toujours aussi virulent commis en France depuis bon nombre d’années.

Si nous combattons les pouvoirs oppresseurs des religions, nous ne laisserons pas passer des actes basés sur le racisme ou l’antisémitisme, sur la haine d’une appartenance religieuse réelle ou supposée.

Il ne s’agit pas simplement de relent du passé, car nous savons que l’antisémitisme n’a jamais totalement disparu et se décomplexe de plus en plus ces dernières années.

Il est attisé par les discours identitaires, fondamentalistes, intégristes, nationalistes,conspirationnistes, confusionnistes qui prolifèrent au grand bonheur des extrêmes droites.

Nous luttons et lutterons encore contre tout mouvement ou parti qui aurait l’envie de se servir de ces faits pour monter les supposées «communautés» les unes contre les autres ou stigmatiser qui que ce soit d’autre que les agresseurs. L’antiracisme en tant que composante des idéaux émancipateurs récuse tout essentialisme.

Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces actes intolérables. Nous
serons de tous les combats contre les haines.


01/02/2018
La Fédération Anarchiste

Soutien au centre social Tchoukar

La FA Grenoble soutient le 38 rue d’Alembert/Centre Social Tchoukar

Source: https://grenoble.indymedia.org/2018-01-12-Appel-a-signature-de-la-lettre-de

 

Nous partons d’un constat simple : la ville a besoin d’espaces où peuvent s’inventer et se réinventer nos vies, indépendamment des pouvoirs publics. De lieux d’entraides, de débrouille, où se tissent des liens et des solidarités dans la rencontre plutôt que derrière un guichet. Où il est possible de résister, partager nos joies et nos combats ; développer des initiatives sociales et culturelles pour toutes les personnes qui ne se reconnaissent pas dans les cadres habituels ou qui en sont simplement exclues. De lieux où les activités sont gratuites, où l’on peut partager des moments, des savoirs et des pratiques librement : prendre des cours de français ou de soutien scolaire, réparer un jean ou un vélo, voir une pièce de théâtre dans un lieu improbable, y entrer en curieuse et en sortir le ventre plein, l’esprit léger et le cœur réchauffé.

Ces espaces existent déjà à Grenoble et ils sont précieux. Ces six derniers mois, la politique d’austérité de la Ville a mis directement en péril des espaces communs dont nous avons pourtant cruellement besoin, en fermant des bibliothèques et des maisons des habitants. Comme si cela ne suffisait pas, la mairie lève le voile de l’illusion démocratique en ne respectant pas les acteurs politiques qui lui résistent, en réunissant ses conseils municipaux derrière une rangée de CRS, et en tentant d’expulser le syndicat Solidaires de ses locaux. Ce mépris démontre que la mairie se moque bien du sort des habitants des classes populaires, décidant l’avenir de leurs quartiers en niant leurs besoins et préoccupations.

À Saint-Bruno, au contraire, la mairie cherche justement à lisser les contours de la vie de quartier pour y attirer une population plus aisée, notamment via le projet de refonte du marché populaire : nouveaux stands bio, contrôles douaniers, flicage administratif des forains, occupation policière… Tout est mis en œuvre pour que l’âme de la place soit transformée en relique folklorique. Ces choix politiques conduisent progressivement à la hausse des loyers, ce qui repousse petit à petit les habitants historiques vers la périphérie de la ville. Dans ce contexte, nous avons urgemment besoin de maintenir et densifier les liens entre les habitants et les habitantes, afin qu’ils puissent continuer à subvenir à leurs besoins, et sur- tout à s’auto-organiser. Le quartier nous appartient, nous le défendons collectivement.

C’est dans cette optique que le Lieu Commun, centre social Tchoukar du 38 rue d’Alembert, s’est installé à Saint-Bruno il y a deux ans. Il est aujourd’hui menacé par les pouvoirs publics, propriétaires des lieux, qui souhaitent le raser pour construire à la place des logements sociaux. Nous sommes pour les logements sociaux et nous battons justement depuis des années pour que les projets A.Raymond et Greta en intègrent davantage et ne soient pas réservés aux classes supérieures. Pourquoi les faire ici alors qu’à quelques centaines de mètres dans le quartier d’Europole, des immeubles entiers de bureaux sont inhabités et pourraient être réaménagés par la ville ? Le logement social a bon dos quand il sert à expulser des initiatives qui échappent à la ville de Grenoble. Nous désirons poursuivre l’aventure du 38 afin que perdure ce que nous y avons déjà mis en place : un magasin gratuit, une laverie, une cantine sur la place, une salle de répét’, un atelier de réparation de vélos, un atelier couture, un cinéma de quartier, une salle de sport, un lieu d’activités qui rayonne au delà du quartier Saint Bruno. Ici et maintenant, nous construisons petit à petit un quartier populaire tel que nous l’imaginons.

Ne laissons pas la mairie tailler nos rêves en pièce !

 

 

Manifestation contre le fascisme à Chambéry le samedi 28 octobre 2017 !

Source: https://fa73.lautre.net/?page=Article&idArt=272

Autres liens:

chambery_28octobre2017

Appel à Manifestation contre le fascisme samedi 28 Octobre 2017 à 14h place de l’hôtel de ville (mairie) !

Appel à manifestation contre le fascisme !

Vendredi 20 octobre 2017 au soir se déroulait la soirée de rentrée de la fédération anarchiste dans le bar « Chez Gigi ». Un peu de monde, bonne ambiance conviviale et familiale (des enfants étaient présents) sur les airs de rebetiko du groupe grec Tzimalia.

Vers 21h15, entre 10 et 15 militants néo-nazis sont venus attaquer la soirée, pour celleux qui auraient encore un doute, oui, ils étaient là pour la provocation, l’affrontement et l’instauration d’un climat de peur et de violence.

Néanmoins, une belle réaction collective et spontanée a mis en déroute les nazillons ! De notre côté, tout le monde va bien malgré 2 passages à l’hôpital.

Finalement le concert a pu reprendre son cours, ils n’auront pas réussi à gâcher cette soirée!

A Chambéry, les fascistes (entre autres les organisations Edelweiss et Civitas) ne se permettaient pas ce genre de choses jusqu’à présent, même si un certain nombre d’agressions et d’intimidations ont eu lieu. Cet évènement montre la nécessité  de s’unir contre le fascisme et les fascistes, à organiser notre autodéfense collectivement et à leur barrer la route où qu’ils soient ! En somme, à prendre au sérieux la question de l’antifascisme !

Surtout que ce n’est pas que la Fédération Anarchiste qui est touchée par cet événement mais l’ensemble des personnes présentes : libertaires, milieux militants, amateurs-trices de musique, habitué-es du lieu, simple curieux-ses … En bref, les habitant-es de chambéry et des alentours !

Il va de soi que cette attaque ne remet en rien en cause notre engagement politique, que nous continuerons à faire nos actions et nos évènements en défendant nos valeurs de solidarité et de liberté !

Appel à manifestation contre le fascisme à Chambéry !

Place de l'hôtel de ville (mairie) à Chambéry (Savoie)
Place de l’hôtel de ville (mairie) à Chambéry (Savoie)

Le compte-rendu sur la vidéo ici: Manifestation contre le fascisme à Chambéry le samedi 28 octobre 2017 ! (https://www.dailymotion.com/video/x66qe9n)

Chants antifascistes
La chorale chantant des textes antifascistes